Le bien être en entreprise :  “PURSUIT OF THE HAPPINESS”

Le bien être en entreprise : “PURSUIT OF THE HAPPINESS”

Le bien-être en entreprise :

"The pursuit of the happiness"

Définition du bien-être aujourd'hui

Les tables de ping-pong, les salles de détente ou de discussions, les cours de yoga, des distributeurs de M&M’s ou même des séances de botox à prix réduit ont envahi les entreprises depuis quelque temps et cela nous vient tout droit de la Silicon Valley et ça s’appelle le ‘Happiness management”. Les employeurs le savent, un employé heureux augmente la croissance de l’entreprise grâce à sa haute productivité, il est 2X moins malade, 6X moins absent,  9X plus loyal et selon une étude faite en 2014 montre qu’un collaborateur qui se sent bien au travail augmente de 12%  sa productivité.

De plus avec les nouvelles générations qui arrivent dans les entreprises, il n’a jamais été aussi important d’instaurer une notion de bien-être au sein des entreprises pour deux raisons. 

La première est d’augmenter la productivité et de l’épanouissement personnel vis-à-vis des collaborateurs. 

La deuxième est de refléter une image attractive des entreprises : le fait que les managers soient à l’écoute, et que l’entreprise met des éléments pour rendre l’employé plus heureux au travail  prouve que le cadre au travail est sécurisant et rassurant. 

De plus, un salarié heureux est un salarié productif. Il est donc dans l’intérêt de l’entreprise et des collaborateurs d’investir dans le bien-être. 

Seulement il ne suffit pas d’objets ou autres biens pour augmenter le bonheur au travail mais considérer les collaborateurs et cela passe par la stimulation de l’autonomie, la motivation, l’implication, la loyauté, la créativité et l’innovation.

D'où vient la notion de bien-être au travail

Le bonheur au travail n’est pas si récent qu’il en a l’air car le travail permet depuis longtemps de donner du sens dans nos vies. Prenons l’exemple d’un agriculteur, il produit quelque chose qui est utile et aide la population avec une utilisation quotidienne. De plus, il voit physiquement le fruit de son travail qui est le produit fini.

C’est à partir des temps modernes et la révolution industrielle que l’Homme est devenu un mécanisme dans les machines. La qualité de vie augmente pour les populations mais le travail perd de son sens. De là les entreprises et compagnies vont compenser ce manque en offrant des logements, des aides et des cours.

Définition du bien-être

Mais qu’est-ce que le bien-être ? Il  est avant tout un facteur de fidélisation et de productivité pour les salariés. Le bien-être est un état d’esprit en entreprise. Il va permettre d’appréhender les burn out, bore out, le brown out et de renforcer l’esprit d’équipe de par la motivation et le dialogue.

Ça évoque également un sentiment de conciliation entre le vie perso et pro.

Le bien-être, un indice de santé mentale

C’est également un indice de prévention face aux risques psychosociaux, car on le sait le travail est une des sources de stress les plus importantes qui augmentent les dépressions.  Pour y remédier il faut que l’entreprise mette en place un dialogue pour comprendre les raisons et par la suite de trouver les solutions. L’entreprise doit impérativement veiller à la santé de ses équipes pour accroître la motivation et l’implication sur le lieu de travail, auxquelles cas les salariés peuvent attaquer les managers en justice.

À ne pas confondre avec le bonheur

Il faut cependant distinguer le bonheur qui est une valeur personnelle et individuelle contrairement au bien-être qui se joue dans le collectif et celui de l’entreprise.

Aujourd’hui, améliorer le bien des entreprises n’est pas coûteux financièrement.   

Cela peut prendre plusieurs formes, comme investir dans des infrastructures telles que des espaces avec fauteuils, des salles de pause avec des machines à café. 

Il existe aussi des alternatives, autres que la communication comme les plantes. 

C’est un moyen économique et rapide avec pleins d’autres vertus. 

Les plantes agissent comme une barrière acoustique contre le bruit qui peut être des facteurs de confusion pour assurer. Cependant, on observe une diminution de la fatigue, réduit l’absentéisme et permet une meilleure compréhension des collaborateurs. 

Les entreprises d’aujourd’hui doivent aménager de l’espace et s’adapter pour améliorer la communication entre les équipes.

Que disent les études ?

Aujourd’hui, l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) a proposé plusieurs initiatives visant à promouvoir une culture de prévention des accidents du travail. La politique comprend trois points : l’identification, l’analyse et la promotion. Il vise à améliorer le dialogue entre collègues et managers pour améliorer l’essentiel de la vie quotidienne avant que la situation ne se dégrade. Une fois la discussion terminée, le gestionnaire peut mieux répartir la charge de travail dans l’équipe. La communication est au centre de tout, car le salarié en crise est séparé de l’équipe et donc absent, ce qui affecte la cohésion de l’équipe. Vous pouvez utiliser un petit budget pour améliorer votre vie professionnelle.

LE TÉLÉTRAVAIL, SYNONYME DE BIEN-ÊTRE ?

Le télétravail peut également réduire la pression que l’absentéisme exerce sur les employés.

Moins de temps dans les transports, plus de productivité, permet de mieux concilier vie perso et vie professionnelle. Cependant il faut continuer de garder un lien avec l’entreprise sous peine de se sentir isolé. Selon une étude de l’IFOP réalisée en 2017, la durée de télétravail est de 2 jours par semaine en moyenne. Pour ne pas subir le télétravail il est important de se fixer des règles, aménager un espace de travail correct et respecter les horaires de travail.

En conclusion

Le bonheur est principalement attribué à la création d’un espace confortable qui est bénéfique au moral des employés et d’un espace qui favorise la communication avec les autres membres de l’équipe. Le bien-être passe également par la confiance des managers et des autres membres de l’équipe pour qu’ils se sentent soutenus et écoutés.

Laisser un commentaire